Les Fourmis - Le Ballon
Attirée par les éclats de rire de son frère Milo, Aymie la petite fourmi aperçoit une grosse chose toute rose.
- Ouah ! Qu’est ce que c’est que çà ?
Intriguée, elle s’approche ...
Elle reconnaît alors un gros ballon de baudruche sur lequel Milo s’amuse à rebondir dans tous les sens.
- Oh oh oh, trop rigolo !
- Regarde Aymie et hop ! sur les fesses ...
Et hop ! sur la tête. Aymie voudrait bien, elle aussi faire des cabrioles sur le ballon.
- A moi Milo ! A moi ! Laisse moi monter avec toi !
Milo qui ne veut pas partager son nouveau jeu avec sa sœur s’écrit.
- Non, non, non, c’est mon ballon, pas touche ! Je l’ai trouvé le premier et je le garde pour moi tout seul !
Aymie très fâchée fait demi-tour en direction de la maison.
- ça ne va pas se passer comme ça Milo ! Tu vas voir ce que tu vas voir !
Elle en revient brandissant une grande aiguille bien pointue, furieuse et bien décidée à crever ce maudit ballon.
Milo qui ne veut pas perdre son ballon lui crie.
- Non Aymie, non arrête ne fais pas çà ! Stoooop !
BOUM !!!
Trop tard le ballon a éclaté en mille morceaux en faisant un bruit épouvantable.
Sans dessus-dessous nos deux compères n’en reviennent pas.
- Quelle explosion !
Il ne reste du ballon rose que des morceaux éparpillés un peu partout sur le sol et dans les airs.
Aymie qui a repris ses esprits se met à ramasser les morceaux du ballon pour s’en faire une robe et des bijoux.
- Regarde Milo ! Regarde comme je suis jolie !
Dit-elle en faisant la “coquette”.
- Tu es très jolie Aymie ! Très jolie ! Et que penses tu de mon costume ?
Un costume ? Quel costume ?
Se retournant elle voit son frère Milo qui vient vers elle dans un drôle de déguisement et surtout avec un drôle de sourire ...
- Ah ah ah ! Tu as cru pouvoir crever mon ballon et t’en faire une robe sans avoir à faire au vengeur masqué ?
Aymie terrifiée par le déguisement de Milo et surtout par l’aiguille qu’il brandit telle une épée, s’enfuit en courant ...
Et peut-être courre-t’elle toujours ?

Texte et Illustrations Valérie COX HAUMANT

Editions MK67